La cuisine argentine, en avez-vous déjà entendu parler ? Il est vrai qu’elle n’est pas aussi populaire que la cuisine chinoise, française ou indienne. Toutefois, ce n’est pas pour autant qu’elle n’en fera pas baver plus d’un. Contrairement à ce que pensent certains, on ne mange pas que du boeuf en Argentine. La gastronomie argentine est le fruit d’une riche tradition culinaire combinée à la créativité de ses cuisiniers à laquelle s’ajoute la diversité des produits agricoles du pays. Ci-dessous, vous découvrirez un petit aperçu de la gastronomie argentine.

L’Argentine : un pays doté d’une gastronomie riche

Il faut admettre que l’on n’entend pas souvent parler de la cuisine argentine. Pourtant, cette dernière mérite de retenir l’attention. En effet, l’Argentine est un pays très riche en matière de gastronomie. D’ailleurs, tout voyage sur mesure en Argentine ne peut être considéré comme complet, sans avoir goûté à ses plats les plus populaires.

 

En général, la gastronomie de l’Argentine peut être présentée comme une subtile combinaison d’influences autochtones, italiennes et espagnoles. Certes, le boeuf compose bon nombre des plats argentins. Il faut savoir que les Argentins consomment en moyenne 100 kg de viande par an. Cependant, l’agriculture du pays est également riche et diversifiée. Ce qui vous donnera l’occasion de savourer une grande variété de plats pendant votre visite en l’Argentine.

 

Les « empanadas »

Les empanadas sont d’origine espagnole.  En fait, elles sont si populaires en Argentine qu’elles sont en passe de devenir l’un des emblèmes de la cuisine du pays. Ce sont de petites pochettes de pâte légère et beurrée que l’on farcit de viande et de légumes. Bien évidemment, la viande de boeuf est principalement la viande la plus utilisée. Mais vous pouvez également en trouver d’autres garnis de poulet, de poisson, etc. Les « empanadas » peuvent être cuites au four ou frites. On peut les trouver dans n’importe quelle ville du pays.

 

Le « maté »

Il est difficile de ne pas faire mention du « maté » dans cette liste. Il s’agit là d’une boisson nationale de l’Argentine. Plus précisément d’un thé. Ce thé bien propre au pays se sirote à n’importe quelle heure de la journée. On le déguste également n’importe où, que l’on soit à la maison ou dehors. Dans ce cas-ci, on n’oublie pas d’apporter son thermos d’eau chaude et son infusion de « yerba mate ». Sinon, vous pouvez toujours vous diriger vers l’un des distributeurs d’eau chaude que l’on peut trouver pratiquement dans toutes les rues des villes argentines.

 

Le « chimichurri »

Le « chimichurri » est un accompagnement incontournable pour les Argentins. Et donc, ce sera aussi le cas pour vous ! Le « chimichurri » est un condiment ou plutôt une sauce vinaigrette très concentrée en persil, auquel on ajoute de l’ail, de l’origan et du piment. La plupart du temps, les Argentins l’utilisent pour faire mariner la viande et pour accompagner différents plats tels que les « empanadas » et les grillades.

 

Le « dulce de leche »

Pour accompagner leurs déjeuners et surtout leurs desserts, les Argentins se servent du « dulce de leche » comme ingrédient principal. Ressemblant beaucoup à du caramel, cette spécialité argentine est, en fait, du lait concentré sucré que l’on a fait bouillir. Vous pouvez le mettre dans vos crêpes, vos gaufres, votre glace, etc. N’hésitez pas à aller dans une boulangerie, une épicerie, un glacier, ou encore un supermarché, si vous voulez savourer cette délectable tartinade.

Les « alfajores »

Dans le pays, s’il n’y avait qu’une seule pâtisserie à laquelle vous devriez absolument gouter, ce serait les

« alfajores ». Ce sont des biscuits fourrés au “dulce de leche”. Pour ajouter encore plus de saveur à ce dessert national, certains le trempent dans du chocolat ou l’enroulent dans de la noix de coco râpée. Quoi qu’il en soit, vous pouvez être sûr que vous allez bien vous régaler !

Laissez un commentaire