L’armagnac est sans contexte l’une des plus belles eaux-de-vie à déguster en fin de repas. Cet alcool est proche du cognac et obtenu par distillation de vins blancs secs. Il existe différentes variétés d’armagnac en fonction des terroirs de production. L’armagnac est fabriqué depuis le moyen âge dans la région qui porte son nom dans le département du Gers à l’est des Landes. Vous pourrez alors trouver de l’armagnac Laubade grâce à Internet.

Comment est fabriqué l’armagnac ?

Il provient de quatre principaux cépages, le Saint Emilion, le Baco blanc, le Colombard et la Folle blanche. La particularité des vins blancs utilisés pour la conception de l’armagnac est la fermentation naturelle (le sucre se transforme en alcool). L’eau-de-vie est ensuite vieillie en fût de chêne durant au moins un an. L’armagnac peut aussi être composé d’un assemblage de plusieurs eaux-de-vie de différents crus. Cette fabrication nécessite un savoir-faire très spécifique. Aujourd’hui l’armagnac sort du monde des digestifs pour être dégusté en long drink ou en cocktail. Cette petite révolution française est en train de conquérir doucement l’Angleterre, les États-Unis.

Une histoire de goût personnel

Les armagnacs les plus âgés restent les classiques des digestifs. Les amateurs de cigare vous parleront de cette association parfaite. Pour apprécier toute la saveur, la délicatesse d’un armagnac, il faut le servir au moins trente minutes avant la dégustation afin qu’il s’oxygène. Servez-le dans un verre étroit ou dans une tulipe, ce qui permettra de concentrer tous les arômes. Vous pourrez ainsi partir à la découverte du cacao, de la vanille, de la figue, du miel. L’armagnac se déguste aussi à l’apéritif, choisissez le jeune moins de dix ans. Si vous souhaitez boire un armagnac sympathique, doux, parfumé ,optez pour un millésime d’au moins trente ans d’âge. L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, boire avec grande modération.

Laissez un commentaire