Réputée pour être riche et variée, la cuisine japonaise est l’une des cuisines les plus célèbres dans le monde. Dans le pays, la préparation, la cuisson et la dégustation de chaque plat forment un véritable art fascinant à découvrir. Si vous envisagez d’effectuer un voyage culinaire au Japon, sachez que chaque région du pays possède ses spécialités culinaires respectives. Ainsi, si vous êtes de passage dans la région du Kantô, voici 4 de ses plats typiques à goûter absolument durant votre séjour.

Monjayaki : un plat typique de Kantô à déguster lors d’un voyage au Japon

Lorsque l’on évoque les spécialités culinaires de Kantô à goûter absolument lors d’un séjour au Japon, le monjayaki figure souvent en tête de liste. Typique de la région de Kantô, ce plat est très populaire à travers la ville de Tokyo. À l’origine, il était un plat destiné aux enfants. Aujourd’hui, il est devenu un plat courant et consommé par les personnes de tous les âges dans la capitale japonaise. Le monjayaki est préparé à base de fruits de mer, de chou, de viande, etc.

Le plat est cuit sur une plaque chauffante. Après avoir mélangé et cuit tous les ingrédients, on y verse une sorte de pâte à crêpe assez liquide, ensuite on touille vigoureusement le tout à l’aide d’une grande spatule. La recette du monjayaki est assez similaire à celle de l’okonomiyaki. Ce dernier est un plat emblématique de la cuisine d’Osaka et d’Hiroshima. Il se présente comme étant un mélange d’omelette et de pancake. La différence entre l’okonomiyaki et le monjayaki est que cette deuxième présente une consistance plus liquide et se déguste donc à même la plaque chauffante.

Fukagawa-meshi : un plat traditionnel digne de découvertes

Le Fukagawa-meshi est un plat traditionnel provenant du quartier de Fukagawa et qui est devenu très populaire dans la région de Kantô. Durant votre séjour au Japon, ne manquez pas d’essayer cette spécialité culinaire traditionnelle. Vous pourrez la déguster dans les nombreux quartiers de Tokyo, notamment dans les petites gargotes de quartier.

Le Fukagawa-meshi est un plat composé de palourdes et de poireau qui sont cuits dans une soupe au miso. La préparation est souvent servie avec un bol de riz. Bien qu’il soit possible de trouver ce plat tout au long de l’année, il est le plus savoureux pendant la saison printanière. En effet, c’est à cette période que les palourdes sont les plus abondantes. Cette spécialité culinaire peut être consommée aussi bien au déjeuner qu’au dîner.

Miso de riz, un incontournable sur les tables des ménages japonais

Le miso est un aliment japonais traditionnel se présentant sous forme de pâte fermentée, relativement salée et qui possède un goût plus ou moins prononcé suivant la fermentation. Ce type d’aliment est réputé pour avoir une forte teneur en protéines. Il peut être de couleur jaune pâle ou beige à un brun foncé. Sa texture est similaire à celle d’un beurre de noix, comme des amandes ou des arachides, par exemple.

Il faut savoir qu’il existe au Japon une dizaine de variétés de miso. Lors de votre passage à Tokyo, vous aurez l’opportunité de goûter au miso de riz qui est une spécialité de la cuisine de la région de Kantô. Ce type de miso obtenu à partir de riz doux blanc présente une texture crémeuse et possède un goût très doux, presque sucré. Le miso de riz est utilisé pour mariner le poisson, mais aussi dans la recette de diverses sauces.

Laissez un commentaire